Comment fonctionne le désherbage thermique

Comment fonctionne le désherbage thermique
8 juin 2021 Express Farming
Désherbeur thermique

L’utilisation des désherbants chimiques étant nocive pour l’environnement, l’alternative du désherbage thermique apparaît comme la meilleure solution pour vous débarrasser des mauvaises herbes. Voici comment fonctionne un désherbeur thermique.

L’effet de la température sur les plantes

Lorsque vous effectuez un traitement chimique, le produit se diffuse dans la plante, jusqu’à son réseau racinaire. En même temps que vous tuez la plante, vous polluez les autres plantes, mais aussi la faune très dense qui vit dans le sous-sol et qui est indispensable à la régénération du sol. 

Le concept du désherbeur thermique est d’épuiser la plante en asséchant sa partie aérienne. Le désherbeur thermique expose une plante indésirable durant une fraction de seconde à une haute température. Il suffit de 70 °C pour faire exploser la membrane des cellules qui constituent la plante. L’eau des cellules n’étant plus contenue, elle s’échappe et la plante s’assèche en quelques heures. 

Vous devez souvent effectuer un deuxième passage quelques jours plus tard pour venir à bout de la plante. Seules les plus robustes nécessitent un troisième passage.

L’usage du désherbeur thermique par tous les temps

Outre l’avantage de ne pas polluer, le désherbage thermique peut être appliqué par tous les temps. Le désherbage chimique doit être effectué par un jour sans vent qui empêche le dépôt, et sans pluie qui lave le produit et le diffuse dans le sol. 

Si vous utilisez un désherbeur thermique électrique, vous ne pouvez pas travailler par temps humide pour des raisons de sécurité, mais cet outil n’est réservé qu’aux toutes petites surfaces autour de la maison, à cause du fil relié au secteur.

Avec un désherbeur thermique à gaz, l’humidité n’est pas un problème et elle devient même un atout, car l’eau conduit la chaleur.

La solution économique du désherbeur thermique au gaz

Le désherbeur thermique consomme du gaz propane dont le pouvoir colorifique est le meilleur, parmi les GPL (Gaz de Pétrole Liquéfiés). Le propane est extrait des champs naturels, ainsi que dans les raffineries, en même temps qu’est fabriqué le carburant pour les véhicules. Il ne représente donc pas une source de pollution supplémentaire. Il est même beaucoup moins coûteux que les produits de désherbage chimique qui coûtent cher en énergie et en rejet de déchets, difficiles à traiter.

Par ailleurs, le désherbeur thermique rejette très peu de CO2 dans l’atmosphère.

Vous n’avez pas non plus besoin d’un équipement spécial autre que votre tenue de jardinier. Le désherbeur thermique ne produit pas de nuisances sonores, ce qui vous évite de porter de protections auditives. Vous n’avez pas non plus besoin de lunettes.

Le coût du désherbage thermique est estimé à moins d’un demi cent d’euro pour 100 m², soit cinq fois moins cher qu’avec un désherbant chimique.

Une solution tout terrain

Le désherbeur thermique s’adapte à tous les terrains. Si vous avez une petite ou moyenne surface à traiter, vous utilisez un désherbeur thermique autonome. Soit la cartouche de gaz est intégrée à l’outil, soit elle peut être reliée par un tuyau pour que vous l’attachiez à votre ceinture et soulagiez le poids dans les bras. 

Pour les usages professionnels, lorsque vous avez de très grandes surfaces à traiter, il suffit de raccorder le désherbeur thermique à une bouteille de gaz qui est posée sur un chariot qui vous permet de vous déplacer sans peine. 

La seule réserve à l’utilisation du désherbeur thermique est la présence de broussailles qui pourraient s’enflammer. De toute façon, vous ne traitez pas non plus ces surfaces avec un désherbant chimique. Vous devez commencer par faucher la zone. 

L’efficacité du désherbeur thermique est optimale au printemps, alors que les plantes sont en pleine croissance.