Technique pour un écornage sans douleur

Technique pour un écornage sans douleur
27 octobre 2020 Express Farming

L’écornage des bovins doit être pratiqué le plus tôt possible, c’est-à-dire à partir de trois semaines, avant que les cornes naissantes ne se soudent à l’os frontal. Si la croissance est trop avancée, l’opération est plus compliquée et beaucoup plus douloureuse et dangereuse pour l’animal. C’est pourquoi l’écornage bovin adulte est vivement déconseillé. 

Pourquoi anesthésier l’animal pour l’écornage

L’écornage provoque des douleurs sévères lors de l’opération, mais aussi dans les heures qui suivent. L’anesthésie locale permet d’éviter ces douleurs et de ne pas traumatiser l’animal. Vous devez injecter un anesthésique pour l’écornage, puis un anti-inflammatoire pour pallier les douleurs inflammatoires post-opération. Il est aussi possible de recourir à un sédatif pour calmer l’animal. 

Dans le cas d’un écornage bovin adulte, c’est-à-dire au-delà de 24 mois, l’anesthésie est obligatoire, en vertu de la Charte de Bonnes Pratiques d’Élevage. 

L’écornage thermique est à privilégier par rapport à l’écornage chimique qui est plus douloureux et engendre davantage de risques d’infection. Par ailleurs, si le veau se frotte à ses congénères ou à sa mère, notamment pendant la tétée, il risque de les brûler.

La préparation du veau

L'écorneur Ref. 126 et sa cage de contentionIdéalement, il est conseillé de le maintenir dans une cage de contention qui vous permet de travailler plus sereinement. Vous avez les deux mains libres et le veau ne peut pas bouger, car il est maintenu de tous les côtés. 

Par ailleurs, vous devez tondre l’emplacement des cornillons. Cela vous permettra de bien viser la partie où poser votre écorneur et à éviter les infections. Tondre vous permet aussi de repérer plus facilement les deux nerfs à anesthésier.

Comment procéder à l’anesthésie locale

L’écornage nécessite une anesthésie locale. Le front du veau est ainsi insensibilisé, il ne ressent pas de souffrance et donc moins de stress. L’écornage sans douleur requiert deux analgésiques. 

L’anti-inflammatoire

L’anti-inflammatoire peut être injecté en premier, même si ce n’est pas lui qui fait effet immédiatement. Il est injecté pour être opérationnel une à deux heures après l’opération, pour prendre le relais du produit injecté pour anesthésier le nerf cornual. 

L’injection de l’anti-inflammatoire s’effectue sur l’encolure, à mi-distance entre l’épaule et la tête. Il s’agit d’une piqûre intramusculaire. Le produit est injecté en douceur, en tirant la peau, puis en plantant l’aiguille parallèlement au corps. 

L’anesthésie locale du nerf cornual

Il faut ensuite passer à l’anesthésie locale du nerf cornual qui permet de procéder à l’écornage, sans que le veau se ressente de douleur. 

Cette injection demande davantage de précision. Vous devez apprendre à repérer l’emplacement du nerf cornual qui chemine le long de la crête osseuse. Vous devez sentir sous votre doigt cette crête entre l’œil et le cornillon.

L’aiguille utilisée mesure 7 mm, ce qui correspond à la distance qu’il faut pour percer la peau du jeune veau et atteindre le nerf cornual. Elle permet d’injecter 2 ml de produit anesthésiant, en piquant à mi-distance entre l’orbite et la corne naissante.

Il existe un autre nerf qu’il faut également anesthésier pour que l’écornage se passe sans souffrance. Il court entre le cornillon et la base de l’oreille. Vous devez là encore le repérer en passant votre doigt et injecter à nouveau 2 ml de produit anesthésiant, à mi-distance entre l’oreille et la corne.

Vous devez procéder exactement de la même façon pour l’autre côté de la tête, afin d’anesthésier les deux nerfs qui rejoignent l’autre cornillon. 

Application du spray protecteur Duoclean Réf. 47007 sur une chevretteLes soins post écornage

Une fois l’écornage terminé, vous devez bien désinfecter la zone concernée. Dans les jours qui suivent, assurez-vous qu’il n’existe aucune trace d’infection. 

Vous pouvez prolonger le traitement avec des anti-douleurs, pour vous assurer que le veau ne souffre à aucun moment.